Facebook gagne des milliards de dollars en vendant du contenu créé par les gens d’ici, en particulier par nos journalistes. Le géant des médias sociaux ne demande pas la permission à qui que ce soit. Il s’approprie notre contenu, tout simplement. 

Prendre ce qui appartient aux autres, sans permission ou paiement, c’est du vol. Et notre journalisme en paie le prix. Depuis 2009, près de 20 000 emplois ont été perdus dans le journalisme au pays. Entre-temps, les revenus de Facebook ont presque centuplé. De cet argent, nos organes de presse n’ont pas touché un seul sou.

Pendant que Facebook encaisse les recettes, les gens qui créent les nouvelles disparaissent. Et avec eux disparaissent aussi les informations de qualité dont nous dépendons tous. 

D’autres pays sont en train d’agir. La France et l’Australie obligent Facebook à payer sa juste part. En revanche, le Canada dort au volant, laissant Facebook empocher des milliards de dollars aux dépens de nos journalistes.

Nous avons le pouvoir de changer les choses. Les AMIS est le seul regroupement citoyen défendant les médias et la culture contre les géants américains du Web, qui prennent ce qui nous appartient sans nous demander la permission.

Ensemble, montrons à Facebook que nous n’allons pas nous laisser faire. Joignez-vous à nous dès maintenant.